« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Depuis bientôt vingt ans, « Maison de Vie » est une maison d’édition française dont les ouvrages sont principalement basés sur la tradition initiatique, la Franc-Maçonnerie, le message des cathédrales et l’Egypte pharaonique.

En quelques semaines à peine, c’est dire la vitalité de cet éditeur !, trois livres ont été publiés :

. La Légende d’Isis et d’Osiris (ou la victoire de l’Amour sur la mort) par Christian Jacq.

Qui ne connait pas la célèbre légende d’Isis et d’Osiris ? Eh bien, par les temps qui courent, pas mal de gens ne savent pas – ou plus tellement – de quoi il ressort, paraît-il.

Alors, en un peu plus de soixante-dix pages, Christian Jacq, égyptologue et romancier lu sur toute la planète, (re)trace cette histoire fondamentale « de la pensée et de la civilisation de l’Egypte pharaonique. »

On y apprend, entre autres, que le célèbre « Livre des Morts » a pour titre véritable « Livre de sortir au jour » et qu’il contient des « formules de transfiguration en lumière. »

Il s’agit donc bien du mythe osirien qui nous révèle que la lumière peut être victorieuse de la mort.

Ainsi, après l’assassinat d’Osiris, son épouse Isis reconstitua ce qui était épars (principe maçonnique) et redonna vie à ce qui paraissait inerte.

Initiation, amour, mort… tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette légende un mythe immortel.

Christian Jacq, avec le talent littéraire qui est le sien, nous le conte de manière… « merveilleuse ».

. Le secret maçonnique, mythe ou réalité ? par Michel Lapidus.

Ah ! Que n’a-t-on déjà écrit et fantasmé sur ce « secret maçonnique », mais, avec sagesse, l’auteur va à l’essentiel : il établit distinctement les secrets dits de convention (ne pas dévoiler le nom de ses Sœurs et Frères, par exemple, à l’instar du secret professionnel propre au médecin, au prêtre en confession…), du secret de l’initiation.

Dans ce petit livre (format 17×12) d’une centaine de pages, j’ai retrouvé avec plaisir (page 81) le médaillon alchimique de la façade de Notre-Dame de Paris (photo ci-contre), dont il fut aussi question dans mon ouvrage « France Mystérieuse » (Editions Jourdan). Néanmoins, Michel Lapidus y voit des références à la « ternarité », celle qui précède la dualité et est l’unité qui se sous une forme ternaire : Sagesse, Force et Beauté.

Pour ma part, concernant le secret maçonnique, j’aime citer le pasteur Tydeman : « Le secret maçonnique ? C’est comme vouloir expliquer les joies de la maternité à une vieille fille. La Franc-Maçonnerie est donc comme une maternité : elle doit être vécue pour être comprise. »

Et, justement, au niveau de la compréhension, Michel Lapidus pose une question essentielle : « Comment transmettre le secret sans trahir ? ».

La réponse nous est suggérée sur fond de Flûte enchanteresse chère à Mozart…

. Qu’est-ce que l’initiation ? par François Ariès et Anne Ménestier.

Avec beaucoup d’humilité, les auteurs nous avertissent que ce livre ne prétend pas répondre de manière définitive à la question. Je partage leur réponse : « Si un tel livre existait, il dénaturerait le sujet, car l’initiation, éternelle, consubstantielle à la vie, est de la nature du mystère et échappe à toute définition. »

Alors, également en une centaine de pages, ils abordent surtout un long voyage à travers des rituels, des pensées, des enseignements… et, ô surprise ( ?), on retrouve le même médaillon alchimique de la façade de la cathédrale de Paris (page 55) où il est question de sagesse, d’élévation, de Lumière…

Est-ce le hasard ou une véritable symbiose entre les sujets abordés dans «Le secret maçonnique » et « Qu’est-ce que l’initiation ? » qui en est la cause ?

Je penche davantage pour la deuxième hypothèse.

Pierre Guelff.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici