Littérature sans Frontières est une chronique de Pierre Guelff.

Nous voici en plein roman de Terroir avec cette histoire familiale périgourdine qui met principalement en scène le couple Julien-Antonia.

Lui est un véritable rescapé – mais handicapé – de la boucherie de 14-18, elle est passionnée de truffes.

Ensemble, vont-ils réussir à faire revivre les truffières d’antan ?

Ensemble, vont-ils faire taire les rumeurs à leur encontre ?

Ensemble, vont-ils pouvoir faire tourner un restaurant chic à Périgueux ?

Jean-Paul Malaval nous décrit cette saga avec humanisme et avec un certain suspense.

Puis, il y a quelques propos emplis de sagesse, d’interrogation et de surprise :

« L’ambition est la seule qualité, parce qu’elle est le moteur qui fait progresser les sociétés. »

« Sans doute n’est-ce que cela la vieillesse, découvrir soudain sa vulnérabilité devant les aléas de la nature ? »

« Les riches se délestent de leurs cas de conscience en ouvrant leur portefeuille. »

« L’argent ne peut tout. Sinon enfanter de mortelles illusions sur l’existence. »

Pierre GUEFF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici