3 août 2021
spot_img

Grand-mère Antonia de Jean-Paul Malaval (Pocket)

Littérature sans Frontières est une chronique de Pierre Guelff.

Nous voici en plein roman de Terroir avec cette histoire familiale périgourdine qui met principalement en scène le couple Julien-Antonia.

Lui est un véritable rescapé – mais handicapé – de la boucherie de 14-18, elle est passionnée de truffes.

Ensemble, vont-ils réussir à faire revivre les truffières d’antan ?

Ensemble, vont-ils faire taire les rumeurs à leur encontre ?

Ensemble, vont-ils pouvoir faire tourner un restaurant chic à Périgueux ?

Jean-Paul Malaval nous décrit cette saga avec humanisme et avec un certain suspense.

Puis, il y a quelques propos emplis de sagesse, d’interrogation et de surprise :

« L’ambition est la seule qualité, parce qu’elle est le moteur qui fait progresser les sociétés. »

« Sans doute n’est-ce que cela la vieillesse, découvrir soudain sa vulnérabilité devant les aléas de la nature ? »

« Les riches se délestent de leurs cas de conscience en ouvrant leur portefeuille. »

« L’argent ne peut tout. Sinon enfanter de mortelles illusions sur l’existence. »

Pierre GUEFF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

du même auteur