sans Frontières est une chronique de Pierre Guelff.

De l’extraordinaire séance de spiritisme avec Théo Sarapo et la “conversation” avec Edith Piaf qui en découla à sa rencontre avec Pierre Delanoë, le parolier de Gilbert Bécaud, idole de la chanteuse qui rêvait de devenir compositrice à temps plein afin de faire oublier Alice Dona uniquement cataloguée de yé-yé, ce sont des décennies du show-business et de la chanson française qui défilent dans cet ouvrage.

Sylvie Vartan (chaleureuse), Claude François (dragueur puis pro jusqu’au bout des ongles), Serge Lama (son fidèle ami pour qui elle composa le mythique « Je suis malade »), Johnny Hallyday (qui ne tint pas parole à son égard), Georges Brassens (sublime de simplicité), Romy Schneider (tellement délicate), Régine (cabotine), Annie Giradot (fidèle en amitié), Serge Reggiani (simple et pudique), Gilbert Bécaud (Monsieur 100.000 volts à l’œuvre), Barbara (géniale)…, pour chacun, Alice Dona raconte au moins une anecdote truculente, triste, étonnante, joyeuse ou surprenante.

Ce livre est, tout simplement, un trésor qui relève du patrimoine musical et de son intimité profonde et tellement humaine. Loin d’un voyeurisme qui aurait été mal placé.

Pierre Guelff.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici