« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 

Dans son numéro estival, le très intéressant magazine « Bio Info » développe un sujet dont il a déjà été question dans « Littérature sans Frontières » : les livres qui nous veulent du bien.

Quelques extraits significatifs :

« Livres à grandir, livres à guérir, les livres ressources ouvrent une porte sur notre monde intérieur. Romans, autobiographies, contes et autres ouvrages de « self-help », par effet miroir des émotions et des vécus traversés, offrent une catharsis libératoire. Shakespeare vs Prozac, donc ! »

« Qui veut se connaître, qu’il ouvre un livre ! »

 « Pour grandir, apprendre, évoluer, faire tomber les murs, se retrouver… et entamer un nouveau chapitre de l’existence… »

« Lire, c’est prendre rendez-vous avec soi »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici