mardi, mai 21, 2024

Bibliothérapie : Shakespeare vs Prozac !

 

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 

Dans son numéro estival, le très intéressant magazine « Bio Info » développe un sujet dont il a déjà été question dans « Littérature sans Frontières » : les livres qui nous veulent du bien.

Quelques extraits significatifs :

« Livres à grandir, livres à guérir, les livres ressources ouvrent une porte sur notre monde intérieur. Romans, autobiographies, contes et autres ouvrages de « self-help », par effet miroir des émotions et des vécus traversés, offrent une catharsis libératoire. Shakespeare vs Prozac, donc ! »

« Qui veut se connaître, qu’il ouvre un livre ! »

 « Pour grandir, apprendre, évoluer, faire tomber les murs, se retrouver… et entamer un nouveau chapitre de l’existence… »

« Lire, c’est prendre rendez-vous avec soi »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.