«  sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 « L’Évangile perdu » d’Herbert Krosney aux « Éditions J’ai Lu » évoque la fameuse énigme consacrée à Judas dans l’Église catholique et, je le pense, parmi le public. En effet, qui ne connaît pas l’expression : « Faux ou traître comme Judas » ?

Cependant, depuis quelques années, ceci est sérieusement remis en question, au point qu’une Commission présidée par un archevêque traite du sujet au Vatican.

Ira-t-on jusqu’à la réhabilitation de l’un des hommes les plus haïs de l’Histoire ?

L’« Évangile de Judas », document retrouvé dans une grotte du désert égyptien il y a une quarantaine d’années, aurait tendance à émettre la considération suivante : « Judas n’aurait pas trahi Jésus, et il n’aurait fait que ce Jésus lui demandait de faire. »

À savoir ?

Que Jésus aurait lui-même imaginé la Passion en demandant à Judas de le trahir et de le livrer « pour qu’il soit exécuté afin de libérer son âme de la prison de son corps et d’accomplir sa destinée. »

Gageons que cette thèse est particulièrement suivie dans les Églises !

 

Article précédentCigaou
Article suivantMarche pour le climat
Pierre Guelff
Pierre GUELFF est journaliste, auteur et chroniqueur radio et presse écrite. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de terroir, de tradition, de solidarité et de fraternité universelle… À « Fréquence Terre-Écolodio », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici