« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Puisqu’il s’agit d’un hors-série ce type de publication est donc relativement intemporel et avec « La France des Lieux Maudits » publié par « Sciences et Avenir », le lecteur sera comblé.

L’éditorial m’avait déjà étonné : « Non, l’actuel château de Montségur n’a jamais abrité de cathares… » tout en confortant mon sentiment depuis des décennies : « Hérétiques, sorcières, loups-garous, accusés de tous les maux, furent surtout coupables d’être différents. » Ensuite, l’avis autorisé d’une médiéviste réputée, Myriam White-Le Goff, confirma l’un de mes autres combats littéraires : « L’Église a transformé les divinités de la nature en entités maléfiques. »

Alors, sur les 80 pages abondamment illustrées du magazine, défilent la fée Mélusine, Jacquou le Croquant, des alchimistes, les Templiers, le Masque de fer… et des lieux où souffle encore le mystère, tels le château d’If, le Mont-Saint-Michel, la Bastille, le pont Valentré à Cahors, Lusignan… En d’autres mots, une lecture aussi agréable que surprenante.

Musique : Michaël Mathy « Birth, Life and Death »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

12 + deux =