Littérature sans Frontières est une chronique de Pierre Guelff.

 

Le Prix Goncourt sera décerné ce 5 novembre 2014. « L’Obs », nouvelle formule du « Nouvel Observateur », a, dans un récent numéro, consacré un long reportage à ce prix littéraire. Dans le ton qui caractérise ce magazine, quelques questions judicieuses ont été posées : « Comment les jurés sélectionnent-ils quelques romans parmi des centaines ? Et d’ailleurs les lisent-ils ? » Certains ne lisent que les 30 ou 40 premières pages, d’autres une ou deux pages, certains se posent des critères : « Quel livre aurai-je offert à ma maman ? »

Le jury est présidé par Bernard Pivot, journaliste, et est composé de dix membres : écrivains, anciens lauréats, journalistes… « Dans les coulisses du Goncourt : jeux d’influence » titre « L’Obs ». Ainsi, on apprend qu’aucun juré ne serait plus salarié par un éditeur, ce qui n’empêcherait pas des jeux d’influence subtils, alors que d’aucuns disent que le verdict est clean.

En attendant, Pierre Lemaître, lauréat en 2013, a vendu 600 000 exemplaires de son Goncourt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

trois × 2 =