jeudi, mai 30, 2024

Allegra de Paul Couturiau (Genèse Édition)

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Paul Couturiau est un auteur confirmé : son premier roman « Boulevard des Ombres » remporta le Grand Prix de littérature policière, son premier roman historique « Le Paravent de Soie Rouge » fut couronné par le Prix des Maisons de la Presse et sa biographie « Séverine, l’insurgée » fut sélectionnée pour le Prix Femina essai.

Dans la présente rubrique, j’ai déjà souligné la qualité d’écriture et de conteur de cet auteur avec « L’abbaye aux loups », « Les silences de Margaret » et « L’Ange de la Renardière ».

Avec « Allegra », son nouvel ouvrage paru chez Genèse Édition, il s’agit de l’histoire d’un professeur de littérature « immergé dans ses livres » et qui ne voit pas son couple couler.

Va-t-il pouvoir résoudre cette situation grâce à la lecture des pages d’un manuscrit ancien ?

« C’est dans la solitude que des forces se concentrent sur l’âme et lui enseignent la voie paisible et déterminée de la Vertu et de la Sagesse », y est-il écrit. Mais, selon Paul Couturiau, « il n’est jamais trop tard pour vivre ses rêves »…

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.