mercredi, octobre 5, 2022

Musiques du monde, écologie

Notre webradio diffuse des musiques des sept continents ainsi que des Infos sur les problématiques environnementales et sociales. Cinq fois par jour, retrouvez le journal de RFI et toute la journée les émissions de nos journalistes et chroniqueurs qui œuvrent à la prise de conscience écologique.

Et le respect des autres ? Plaidoyer pour l’altruisme (2) de Matthieu Ricard (Pocket)

Part Editions« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 Plus de 1 000 pages en caractères serrés pour « Plaidoyer pour l’altruisme » de Matthieu Ricard (Pocket), l’un des spécialistes mondiaux sur le sujet, méritait bien une deuxième chronique.

Alors qu’on peut croire que, seul, l’Islam véhicule des propos « violents » à travers le Coran, tels les sourates 9 et 47 qui évoquent des mises à mort d’infidèles ou incroyants, Matthieu Ricard signale que la vengeance est exaltée dans la Bible, plus spécifiquement dans le « Deutéronome », cinquième livre de l’Ancien Testament. Ainsi, on y lit dans la bouche de l’Éternel : « Je me vengerai de mes adversaires et je punirai ceux qui me haïssent ; mon épée dévorera leur chair, et j’enivrerai mes flèches de sang, du sang des blessés et des captifs, de la tête des chefs de l’ennemi… »

Comment réagir face à ce constat ? L’auteur est catégorique : « Il est important de souligner que l’on peut éprouver une profonde aversion à l’égard de l’injustice, de la cruauté, de l’oppression, du fanatisme, des actes nuisibles, et faire tout son possible pour les contrecarrer, sans pour autant succomber à la haine. »

Et, de citer Gandhi pour appuyer ses propos : « Si l’on pratique l’« œil pour œil, dent pour dent », le monde entier sera bientôt aveugle et édenté. » L’intolérance religieuse reste un facteur majeur de violence dans le monde, assène l’auteur.

Il cite le Dalaï-Lama à ce sujet : « La conviction profonde que l’on a en poursuivant son propre chemin doit se doubler d’un absolu respect de celui des autres. » Que n’est-il davantage propagé et entendu en ces temps plus que troublés ?

La semaine prochaine, une troisième chronique, plus spécifiquement « écologique », sera consacrée à cet important ouvrage.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici