PGF avril 2015 - Copie (3) copie« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 « Tout est appelé à s’amoindrir, à disparaître, les plus grandes souffrances comme les plus grandes amours. C’est une vérité qu’il faut accepter. »

Propos de Louis, architecte parisien réputé : « Je n’ai aucune sagesse, j’essaie seulement de trouver un équilibre entre mes aspirations, le besoin de réussir dans mon métier et celui de subsister. » Julien, son ami d’enfance, dit : « J’ai 27 ans et je n’ai encore rien construit. Il est temps de s’y mettre ! » Il continua à voyager, alors que Louis prenait la belle écrivaine Hortense pour épouse.

51fZ54Hj4kL__SX302_BO1,204,203,200_Quelques années plus tard, Julien revint et distilla un « poison » dans le cœur de la femme de son ami… Les personnes qui tombaient dans ses filets mettaient un certain temps à guérir de leurs plaies, disait-on.

Voici, donc, le résumé du premier tome « Hortense » des « Fous de lumière » de Dominique Marny (Archi poche). Le second est « Gabrielle » et évoque aussi les us, coutumes et manigances du Second Empire, soit, au total, près de 1 000 pages de sagas, dont celles des “fous de lumière” comme Monet, Renoir, Cézanne…

 

.

Part-Editions

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici