PGF FT300« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 Contrairement à certaines affirmations, les « Anciens Devoirs » ou « Old Charges » sont propres à la Maçonnerie anglaise et deux textes de la période médiévale le prouvent : les Manuscrits Regius (1390) et Cooke (1410), les premiers cités évoquant l’art de la Maçonnerie et de la Géométrie. « Chaque ouvrier travaille par mesure, les agriculteurs, les navigateurs, les planteurs, et tous utilisent la Géométrie ; parce que ni la grammaire, ni la logique, ni aucune desdites sciences ne peut subsister sans la Géométrie. Elle est la plus digne et la plus honorable. Elle est au centre de l’activité des maçons médiévaux. »

Et, grâce aux auteurs de l’essai « Les Enfants de Salomon », Hugues Berton et Christelle Imbert (Éditions Dervy), on découvre même dans l’évocation de la construction de la Tour de Babylone, des recommandations du maçon Nemrod à ses ouvriers : « Aimez-vous comme si vous étiez frères et restez unis loyalement. Que celui qui a un grand savoir l’enseigne à son compagnon. Veillez à bien vous conduire… » Il leur enseigna des signes et des attouchements pour qu’ils puissent se reconnaître et se distinguer du reste de l’humanité sur la terre.

DSC01834bis300couveAutre précision importante : « Les loges opératives d’Écosse furent  parmi les premières à accueillir des maçons dits « non-opératifs », issus de milieux intellectuels et scientifiques, reçus en qualité de protecteurs, de bienfaiteurs et appelés « Gentlemen Masons », de même que des membres issus de milieux plus modestes. (…) Ces maçons non-opératifs trouveront dans les loges un esprit de fraternité, une relative mixité sociale, le tout dans un esprit de recherche, de mystères, de secrets. »

 tout-ce-qui-parle-728x90

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

5 − 3 =