pgf-ft300 sans Frontières” est une chronique de Pierre Guelff.

ft300-1Dans le cadre exceptionnel de l’Ancien Prieuré du Rouge-Cloître situé au cœur de la forêt de Soignes à Auderghem (faubourg de Bruxelles), une très sympathique et ludique exposition célèbre, jusqu’au 29 janvier 2017, l’ours dans la littérature pour la jeunesse.

« Si l’ours peut être à la fois bourru, attachant et même extrêmement dangereux, il n’en reste pas moins le « doudou » des petits », est-il rappelé d’emblée.

Alors, défilent pour l’enchantement des petits, voire des adultes qui se souviennent avec tendresse de leur enfance, des dizaines de dessins et illustrations, plus magnifiques les uns que les autres : « Un ours à l’école », « Le voyage d’Oregon », « Ourson », « Ernest et Célestine » de la célèbre artiste Gabrielle Vincent qui fut même comparée, excusez du peu !, à Rembrandt, Degas, Toulouse-Lautrec et Matisse, et qui, selon ses dernières volontés, avait demandé de continuer à faire vivre son « enfant », c’est-à-dire cinquante années de travail pour produire quelque dix mille œuvres.

dsc03238-ft300copieft300-2Et puis, quelques splendides photos d’ours agrémentent davantage l’exposition avec une petite touche écologique signalant que, suite au réchauffement climatique, la banquise fond et met en péril l’existence des ours. Trois solutions sont suggérées aux jeunes visiteurs : moins utiliser la voiture, recycler les et manger moins de viande. Il est à espérer que les petites têtes blondes auront attiré l’attention des aînés sur ces suggestions…

tout-ce-qui-parle-728x90

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici