« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Alors que le 6 janvier 2014, Eugène, habitant des Pyrénées, passe une commande à une firme du Nord d’une « cocotte en fonte émaillée intérieur et extérieur, de couleur rouge, de vingt-huit centimètres, utilisable sur tous les feux… » au même moment débute « Senior Story », une nouvelle émission de téléréalité : « C’est que les seniors sont à la pointe, ils imposent résolument les nouvelles tendances, plus déterminés et rebelles désormais que les jeunes, pauvres juniors terrorisés par le chômage, le prix des logements, le réchauffement climatique, les gosses à élever, les pandémies, les temps de transport, les attentats, les pesticides… ».

Le décor est planté dans ce roman en forme de conte de fées : « Votre commande a bien été expédiée » de Nathalie Peyerebonne publié chez Albin Michel.

Et, de la cocotte rouge non livrée après 169 jours à un échange de mails entre Eugène et Lucia, la préposée des relations publiques au service « Conseil clientèle » de ladite firme, il y aura plus. Oui ! Il y aura des affinités !

Telle cette escapade dans les Pyrénées où le duo assiste à un coucher de soleil : « Spectacle banal et quotidiennement renouvelé mais qui, en certaines circonstances, fait prendre conscience de la fragilité du monde, pétrifie ceux qui y assistent parce qu’il leur dit que tout pourrait bien s’arrêter là, ne plus tourner, s’il se couchait et ne se relevait plus, si la lumière s’éteignait pour de bon, si le rougeoiement du monde était un ultime adieu. »

Justement, la fin de ce roman est la narration de ce monde entier aux prises avec quelques « coupures » : « Le monde se meurt, mais les spams, les courriers indésirables continuent de tomber dans notre boîte mails et les arnaques continuent… Le monde craque mais les affaires continuent, un futur est donc possible…» se dit Eugène.

Et, bien entendu, le lecteur espère cet aboutissement avec lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici

dix-huit − trois =