3:51 - lundi décembre 11, 2017

Frère et sœur d’Esther Gerritsen (Albin Michel)

Lu 3014 fois Pierre Guelff 0 respond

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

Des routes familiales qui divergent entre un frère, Marcus, et une sœur, Olivia, c’est assez courant. Ensuite, deux destins, à première vue totalement aux antipodes,  et qui se recroisent, voici qui est moins banal. Et, puis, quand ces deux parents « fusionnent » littéralement, cela sort vraiment de l’ordinaire.

Tout comme la présentation de ce « Frère et sœur » d’Esther Gerritsen paru chez Albin Michel, proposée de manière inaccoutumée dans la présente rubrique : l’avis autorisé d’une lectrice :

« Une sœur, quelque peu moraliste dans l’existence, devient directrice financière dans une entreprise en difficulté, mais elle a des compétences et des ressources financières pour affronter la situation.

Parallèlement, son frère est fragile et faible, considéré comme « disqualifié » dans la société.

Frère et sœur n’ont pas tellement de relations, jusqu’au jour où, en pleurs, il lui téléphone : « On va m’amputer d’une jambe ! » Diabétique, il ne s’était jamais soigné.

Olivia est dubitative, car s’est un habitué aux problèmes et, peut-être, fait-il du « cinéma ». Elle l’écoute attentivement et se rend compte que Marcus dit la vérité. Il raccroche. Elle ne sait pas où il est hospitalisé.

Quelques heures plus tard, en pleine réunion d’entreprise, elle quitte ses collègues et part à la recherche de son frère. De fil en aiguille, il va s’installer dans la famille d’Olivia, son mari et leurs enfants, et en modifie même le climat et la dynamique.

De l’individualisme, on passe à l’ouverture à l’autre. Il y a reconnexion entre tous, car Olivia se remémore que c’est Marcus qui s’occupait d’elle, alors que leurs parents étaient aux abonnés absents… Assurément, un tournant dans le récit.

Pour moi, ce livre est construit sur un rythme de théâtre et on ressent la création d’un lien familial intense. C’est un peu la morale de l’ouvrage, tout en se demandant qui, au fond, fut le plus heureux dans cette histoire ? »

The following two tabs change content below.
Pierre Guelff
Pierre GUELFF est journaliste, écrivain (Éditions Jourdan) et chroniqueur radio. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de « Terroir », de « Tradition »… À « Fréquence Terre », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie... Son site officiel

Pourquoi Charles Baudelaire détestait les Belges !

Avec la FRAPNA – Le changement par l’exemple (rediffusion)

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply