8:48 - dimanche juin 24, 2018

Deux Saint-Jean, deux fêtes initiatiques  par  JP Dubrun (MdV Éditeur)

Lu 363 fois Pierre Guelff 0 respond

« Littérature sans Frontières » est une chronique de Pierre Guelff.

 J’ai encore de très lointains souvenirs d’adolescent des feux de joie de la Saint-Jean d’été dans les Ardennes, ceux que les grands-parents prétendaient être chargés de vertus purificatrices et protectrices, alors que de jeunes adultes prédisaient une belle rencontre amoureuse, valable une année, si l’on osait sauter au-dessus des flammes du brasier.

Puis, quelques décennies plus tard, voici les Saint-Jean d’hiver et d’été célébrant les solstices lors de rituels hautement symbolique au Rite Opératif de Salomon.

Et, en 2018, MdV Éditeur a eu l’excellente initiative de proposer deux petits ouvrages superbement illustrés de Jean-Patrick Dubrun consacrés à ces fêtes initiatiques. Cet auteur féru d’Histoire et de symbolisme nous explique l’universalité de ces symboles et, en quelque sorte, il propose aux profanes les clefs menant à une meilleure compréhension de ceux-ci, voire, aux initiés de leur rafraîchir quelque peu la mémoire.

Illustration du premier tome.

Avec Janus, le dieu aux deux visages, remplacé par Jean chez les Bâtisseurs moyenâgeux, le solstice d’été « le jour où le soleil est au plus haut degré de sa splendeur », aux loges de Jean « l’un des canaux privilégiés de la transmission », selon l’auteur, on entre de plain-pied dans une dizaine de chapitres qui évoquent le temps sacré et les rites, Jean le Baptiste et Jean l’Évangéliste, la symbolique du bûcher, la lumière révélée, un banquet alchimique, le feu secret…

Illustration du deuxième tome.

Pour Jean-Patrick Dubrun, le solstice d’hiver est le temps du silence, alors que, six mois plus tard, au solstice d’été, c’est le temps du triomphe de la lumière sur les ténèbres et, ces questions non dénuées d’intérêt : Existe-t-il un lien entre le baptême et l’initiation ? Les deux Saint-Jean sont-elles des fêtes indissociables ? Que viennent faire l’âne et le loup à la Saint-Jean d’hiver ? Pourquoi les populaires et traditionnels bûchers de la Saint-Jean d’été ?

En conclusion, ces deux essais ont l’avantage d’être lus, à la fois par les férus d’ésotérisme, de mythologie, de traditions populaires et d’y puiser matière à réflexion sur des rituels séculaires qui se perpétuent encore sous toutes les latitudes.

The following two tabs change content below.
Pierre Guelff
Pierre GUELFF est journaliste, écrivain (Éditions Jourdan) et chroniqueur radio. À travers ses ouvrages, ses émissions et ses chroniques, il défend avec passion la Nature, les notions de « Terroir », de « Tradition »… À « Fréquence Terre », il anime “Littérature sans Frontières”, "Nature sans Frontières" et "La Nuit porte conseil". Sur son site officiel retrouvez toutes ses émissions radio et tv (RTBF, VivaCité, TV5 Monde), ses ouvrages, sa biographie... Son site officiel

Tradition du métier et transmission  

L’Océan a des droits ! – Episode 3 – Le droit a oublié notre Planète Bleue !

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply